Désolée, mais ce soir je ne suis que moi

Crédit photo: google
Crédit photo: google

L’hiver de son lourd manteau grisâtre m’enveloppe

Lourds sont mes pas, ardente mon envie de crier

Embués sont mes yeux quand enjouée je veux ma voix

Désolée de n’être que moi ce soir

Et oui !  Ce soir, la mélancolique femme cancer a pris le dessus

Je la connais trop pour savoir qu’elle ne me lâchera pas avant de s’être exprimée.

Difficile pour toi de la suivre, je te comprends

Ils sont nombreux ceux qui l’ont subi et qui n’ont pu suivre son rythme

En fait, tenter de marcher à son rythme est vain et utopique

Ce qu’il faut c’est la tirer en avant, marcher plus vite qu’elle

Savoir lui dire non sans la braquer, car comme un œuf,

Au contact du chaud elle devient plus dure

Et oui, Il est dur d’être moi ce soir

Alors que milles et une choses requièrent  mon attention, je suis vide de mon essence

ouiJ’ai besoin du père, de l’ami, car en eux je puise l’affection, la force

De l’homme, de l’amant car de l’amour et de ses voluptés je ne saurais me passer

Sois toi, sois moi

Sois un bouclier quand je reçois des coups et laisses moi être femme, mère quand tu en as besoin.

As ou joker, selon les circonstances

Tu as un seul défi, rester le meilleur

Alors là tu auras conquis pour de bon et la Lionne et la femme cancer.

 

Matagaly T.

Une réflexion sur « Désolée, mais ce soir je ne suis que moi »

  1. Très bel poème son excellence!
    Ça c’est un talent caché alors. Tu ne nous avais pas dit ça hein.
    En tout cas on a été ravie.
    Mais de façon indiscrète il a l’air de s’adresser à quelqu’un, à qui revient ce grand honneur?
    Merci et bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *