Archives pour la catégorie Confidences

Symphonie saccadée

Il y a l’amour qu’on pense ressentir, l’amour qu’on ressent en dépit de tout. L’amour qu’on n’arrive pas à donner.

Il y a ceux que nous aimons de façon inconditionnelle et ceux que nous avons du mal aimer.

J’ai su que je t’aimais le jour où j’ai fait le choix d’en aimer un autre.

Je ne te dirai pas que je t’aime, parce qu’apparemment ça ne me réussit pas.

Tu sais,

Je suis toujours partie avec un peu de toi

Et tous mes retours se font avec une nuance de toi.

Toi dont je ne sais rien, toi qui semble si bien me connaitre,

Merci de m’avoir ouvert tes bras et d’être celui que tu restes.

Je suis désolée de t’avoir fait si mal, d’avoir trahit ta confiance.

Cette erreur je pense que je la paye au quotidien malgré toutes ces années.

La fille d’hier avait besoin de passer par toutes ces turpitudes pour être celle que je suis aujourd’hui. Même si j’aurai souhaité ne pas t’avoir fait si mal.

Malgré tout, tes bras me sont restés grands ouverts. Tes épaules peu importe les kilomètres qui nous séparent demeurent d’un réconfort insoupçonné.

Nous n’arrêtons pas de nous rencontrer aux quatre coins du monde sans jamais pouvoir nous « garder »…

A chaque rencontre, nos sens s’embrasent, nos ébats n’ont rien perdu de leur fougue. A croire qu’ils se bonifient…

Mais c’est toujours pareil au final

L’un ou l’autre raccroche, disparaît…

Je ne sais pas ce que la vie me réserve,

Mais je compte bien y faire face.

Te rencontrer à cette date-là, était-ce un signe ?

Aujourd’hui pourtant je pressens la fin de ce toi et moi qui n’a jamais vraiment débuté.

Je te souhaite de briller et d’illuminer ce nouveau monde

Nous nous reverrons au sommet, j’en suis certaine

Là où les sentiments ne signifieront pas grand-chose où les souvenirs n’auront pas la parole.

En attendant,

Et comme la vie seule en a le secret, je te garde dans ses yeux

Et comme tu l’as dit, il n’y a pas deux vérités…

La Kady

 

Sengokro : un village ivoirien à Alexandrie

Expérience unique, expérience heureuse. La fraternité et la solidarité ont été les maîtres mots de cette aventure académique et humaine. Je n’ai pas fait qu’étudier en Égypte, j’ai vu, j’ai appris, j’ai aimé.

Les résultats publiés, le voyage annoncé, Alexandrie se dessinait tout doucement.

Véritable hymne à l’amour, à l’amitié et au savoir, l’Égypte m’accueillera comme je l’imaginais. L’Université Senghor d’Alexandrie, troisième opérateur direct de la Francophonie, se présentera dans sa robe la plus simple. Université d’élite, nous serons 193 candidats retenus sur des milliers à avoir candidaté.

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Destination-Francophonie/Episodes/p-29424-Destination-Alexandrie.htm

La rencontre de ces francophones de 25 différentes nationalités dans un environnement non francophone sera naturellement vécue de diverses manières pour chacun.

Une diversité que nous mettrons à profit dans la construction de notre communauté,  la communauté senghorienne de la XVème promotion. Ensemble, nous avons fait nôtres les valeurs prônées par la Francophonie et ses illustres pionniers.

Pour ma part l’expérience restera unique et déterminante sur bien des plans.

Élue à la tête du Bureau des Étudiants de l’Université Senghor d’Alexandrie (BEUS), l’aventure je la vivrai au gré de mes responsabilités et de certaines rencontres… https://www.youtube.com/watch?v=ngcNuGh0Tbw

Alors que je feuillette l’album virtuel de cette magnifique aventure, les souvenirs affluent à ma mémoire. Le désir de partager avec vous cette belle aventure fait son chemin tout doucement. J’écrirai quelques lignes et si vous les lisez, cela signifiera donc que je me serai enfin décidée à publier mes billets !

Le récit que je ferai sera un tout petit peu décalé.  Je ne vous conterai pas Alexandrie en paysage, en climat ou en histoire. Non, je vous ferai voyager et vivre mon expérience à travers une des 25 merveilleuses communautés qui formaient la XV ème promotion. A travers un village baptisé SENGOKRO !

SENGOKRO au 25 ème anniversaire de l’Université.
                                            Crédit photo: Hossam Ali

 

Pendant plusieurs jours vous pourrez découvrir, à travers mes souvenirs et mes anecdotes, la communauté ivoirienne de la XV ème promotion de l’Université Senghor d’Alexandrie.

Découvrez des femmes et des hommes, futurs proches décideurs ivoiriens, africains. Acteurs de développement des milieux de la santé, de la culture, de l’environnement, de la gouvernance et du management public. 19 personnalités, du savoir faire et du talent à revendre !

Une communauté, des rencontres explosives, des fous rires, de l’amour et surtout de la fraternité à toute épreuve. Pourquoi ? Parce que c’est aussi cela Senghor!

Matagaly T.

Mon p’tit cœur

Sois la bienvenue p’tit cœur

Que ta vie illumine toutes les autres dont tu croiseras le chemin et plus encore les nôtres

Dans cette famille que tu viens d’intégrer,

Tu devras t’accommoder, aux mecs un peu loufoques et nombreux

Aux femmes en nombre réduit, mais qui en impose

Ici nous ne sommes pas riches d’or, mais sois sûre d’une chose

D’amour, jamais tu ne manqueras

Je te préviens, il te faudra être forte

La vie peut être rude,

Elle te portera parfois de grands coups

Et tel un roseau, tu plieras mais ne romps pas

De ses douceurs n’hésites pas à te délecter

Observe, analyse et fais tes propres erreurs

Jamais celles d’autrui

Sois toi et jamais une autre

Car les grands Hommes sont caractérisés par leur revers et leurs succès

Tu es faites du bois et de la sève des arbres millénaires

De ceux dont on profite de l’ombre et de la force

Dignité, loyauté, humanisme devront être les effluves de ta personne

Que la santé et la joie de vivre soient tes alliés éternels

Que Dieu te guide mon enfant…

Maman K, une Tata super heureuse!!!

A nos actes manqués

images-12Un homme oui

Mais celui d’une autre

Un père, mais le père d’une autre

En cela elle ne peut rien changer

Passer après l’autre

Rester à jamais l’AUTRE

Le dur choix de celle qui vient après.

Renoncer, refuser, recommencer

Les mots n’y changeront rien

Les promesses ne voileront rien

Écorcher ses principes

Embellir la réalité

Justifier ses sentiments

Seront son quotidien

Pour se réveiller un matin en se demandant

Si  le choix en valait vraiment la peine…

 

Karidj T.